Innocence

بواسطة | 31 ديسمبر 2017 | مقالات | 3 تعليقات

À  l`âge de 7 ans j`étais déjà orphelin. Je vivais seul avec mes grands-parents paternels. Dès le décès de son mari, ma mère avait dû quitter le village avec ses enfants pour s`installer définitivement à Beyrouth. j`avais passé le meilleur de mon enfance dans ce village caché au pied de la montagne tapissée de blanc cinq mois par an; c`est dire combien l`hiver était rude en dépit d`une altitude modérée ne dépassant pas les mille- cents mètres. Vu l`âge avancé de mes grands-parents, je n`étais pas seulement leur petit enfant mais leur chouchou aussi. Je dormais avec ma grand-mère que j`appelais ‘maman’ que, à sa mort, je l`avais pleuré plus que ma propre mère. Elle était une excellente conteuse. Certaines de ses histoires sont toujours présentes dans ma tête et je les ai léguées à mes filles. Quel était mon bonheur quand, assis au coin de notre cheminée rudimentaire, je combattais le sommeil sans réussite pour écouter les aventures de “Hassan le ludique’, ou l`horrible “chien noir”! Mon grand-père était le “sage” du village. C`était le premier villageois instruit. Il lisait et écrivait les lettres pour les immigrants. Il arrivait toujours à résoudre les différends, les altercations , les querelles et autres litiges. C`est le cas du mari en désaccord avec sa femme, ou le propriétaire qui se lamentait des prix de vente des lots de terre, ou le paysan qui n` avait pas pu acquérir un mulet pour le labour… À la question de son fils qui lui demandait ce qu`il voulait à l`occasion du Nouvel An, il répondait: un calendrier! Il avait l`habitude d`en arracher les papiers contenant les meilleures citations. Il les pliait et les mettait  sous son oreiller pour que je puisse les lire plus tard! Une fois il m`avait dit “ne soit pas sot comme l`amandier, mais sage comme le grenadier”. Ce n`est qu`ultérieurement que j`ai réalisé le sens profond: l`amandier fleurit dans le mois le plus froid et est sujet à perdre toutes ses fleurs! Lui aussi j`avais pleuré sa mort à l`âge de 98 ans. Il s`était éteint doucement, sans encombrement.

Une nuit de décembre, la neige drapait tout le village. Je sombrais dans un sommeil délicieux digne des enfants de mon âge. C`était la nuit d`un samedi car le lendemain il n`y avait pas d`école. Je pouvais dormir tant que je veux! Vers quatre heures du matin, ma grand-mère me chuchotait tendrement et à voix presque étouffée: réveille-toi, il y a une belle surprise qui t`attend. J`ouvrais vaguement les yeux comme si j`étais dans un rêve. Elle m`avait pris la main dans la sienne et ouvrait silencieusement la porte de la maison pour ne pas perturber le sommeil de mon grand-père. Le vent soufflait dehors et le blanc de la neige donnait un panorama féérique surtout à la lumière faible et tremblante de la lampe à pétrole que ma grand-mère tenait fermement. Il fallait descendre une dizaine d`échelons pour aboutir à l`entrée de l`étable en bas de la maison. Ma grand-mère avait un faible pour les animaux domestiques surtout le mouton et la brebis. Une jeune vache, deux moutons, une chèvre occupaient un petit espace avec le fourrage suffisant de la dernière moisson. Elle avait aussi quelques poules avec un plumage étonnamment colorié. Elle avait coutume de me préserver le premier œuf ”origine” pour “les batailles d`œufs”, jeux importants pour célébrer les Pâques même chez les musulmans du Liban. Deux à deux, chacun frappe son œuf contre celui de l`autre. Le gagnant parvient à garder son œuf intact considéré comme un signe de bonne chance. Ma mère venait une fois par an pour m`embrasser et m`insinuait qu`elle est toujours ma créatrice. Je l`attendais impatiemment car elle m`apportait beaucoup de cadeaux (en particulier la toupie et les feux d`artifice). Une fois on m`avait annoncé son arrivée inopinée pendant la recréation et ça m`avait couté un mois au lit à cause d`une pneumonie attrapée pendant que je courais très vite à sa rencontre. C`était mes premières injections de Pénicilline! Que Dieu prend soin de son âme.

Ma grand-mère venait d`ouvrir la porte de l`écurie. Subitement, une délicieuse chaleur émanait de l`intérieur contrastant avec le froid sec. Elle m`indiquait avec son index de regarder à ma droite. Quel enchantement! une brebis venait de mettre bas. Son petit me paraissait blanc comme de la neige et sa maman le léchait à coups de langue inlassables. L`agnelet voulait se mettre débout mais ses jambes le trahissaient. Je les contemplais complètement ébahi. Je regardais ma grand-mère avec un léger sourire exprimant toute ma reconnaissance. Je n`oublierai jamais cette scène qui m`évoquera plusieurs années plus tard le Seigneur Jésus Christ dans sa crèche! Le rideau de l`innocence venait de tomber dès cet instant. En réalité, «les enfants sont sans passé et c`est tout le mystère de l`innocence magique de leur sourire». Notre agneau, nous l`avions surement gavé, mais je refuse toute idée malsaine sur son sort. Les mots méchants blessent les enfants.

Et voilà que je suis pour le moment avec Jean de la Fontaine. Son récit «le loup et l`agneau» nous dévoile la réalité affligeante de notre condition humaine. L`agneau est symbole d`innocence alors que le loup est maudit par les petites et les grandes personnes. Donnons la parole à La Fontaine:

«Un Agneau se désaltérait dans le courant d`une onde pure. Un loup survient à jeun qui cherchait aventure, et que la faim en ces lieux attirait. Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage? Dit cet animal plein de rage: tu seras châtié de ta témérité.

-Sire, répond l`Agneau, que votre Majesté ne se mette pas en colère; mais plutôt qu`elle considère que je me vas désaltérant dans le courant, plus de vingt pas au-dessous d`Elle, et que par conséquent, en aucune raison, je ne puis troubler sa boisson.

-Tu la troubles, reprit cette bête cruelle, et je sais que de moi tu médis l`an passé.

-Comment l`aurais-je fait si je n`étais pas né? reprit l`agneau, je tette encor ma mère.

-Si ce n`est toi, c`est donc ton frère.

-Je n`en ai point.

-C`est donc quelqu`un des tiens: car vous ne m`épargnez guère, vous, vos bergers, et vos chiens. On me l`a dit: il faut que je me venge. Là-dessus, au fond des forêts le loup l`emporte, et puis le mange, sans autre forme de procès.

Conclusion: «La raison du plus fort est toujours la meilleure». Le Mal vient de triompher du Bien. Le coupable l`emporte sur l`innocent.

Dans notre conscience collective, l`agneau est l`emblème de la pureté, l`innocuité, la naïveté et la bonté. Ce n`est pas par pur hasard que le Christ est dépeint en berger portant l`animal doux. Lui-même est assimilé à l`agneau donc à l`innocence.

De point de vue étymologique, le mot vient du latin «innocentia» qui caractérise l`état de celui qui n`est pas coupable, état ou qualité de celui qui ne commet pas le mal sciemment, qui est  pur et candide. Enfin il décrit l`état de celui qui a l`esprit faible, borné. Dans la discipline chrétienne, il s`agit de l`époque antérieure au péché originel. C`est aussi la condition de l`être humain qui aura été affranchi de ce péché par le baptême. Dans la culture européenne, l`idée est associée à la pureté et la virginité ce qui lui donne une valeur sexuelle indiscutable. Entre autres, l`innocence est généralement très rattachée à l`enfance. Jean-Jacques Rousseau disait: «qui rougit est déjà coupable, la vraie innocence n`a honte de rien». Dans notre esprit, c`est la victime, qui n`aurait jamais dû l`être, de la foudre arbitraire des maîtres ou des tyrans. D`Annunzio, raconte l`histoire horrible d`un homme qui veut tuer l`enfant adultérin de sa femme parce que sa seule présence rappelle une faute extérieure à lui-même. Dans la tragédie grecque, l`on assiste à une identification des descendants aux ascendants(les Atrides). La vendetta méditerranéenne ne s`inscrit-elle pas dans ce même sillage? Robespierre disait qu` «il n`y a(vait) pas d`aristocrate innocent». Le préfixe «in» pousse à penser qu`il y avait un statut de «nocence» qu`il fallait défaire, ce qui revient à dire que l`innocence primaire n`existe pas. L`innocence serait un statut utopique, peut-être une affaire infinie à l`instar de la liberté, la vérité et l`auto-identification. Je termine par cette pensée troublante de Louis Vigée: «l`innocence a parfois l`apparence du crime».

Dr. Chawki Youssef

3 تعليقات

  1. المايسة بوطيش

    Bonsoir Mr Chawki Youcef, ravie de lire votre narration des souvenirs de votre enfance. Jadis, chez nous dans petit village ex Saint Arnaud qu’appelaient nos aïeux Satarno, , baptisé au nom d’un général français, de l’époque colonial, maintenant El Eulma, quand s’invite la nuit dans la saison rude de l’hiver, ou il neigeait et les Monts s’habillaient de blancs, on se rassemblait dans la chambre familiale ou toute la famille veillait, ma mère derrière sa tisseuse préparait un haïk (couverture de laine) ou un Burnous pour mon père, mes sœurs brodaient un métier que les sœurs leur ont apprises, quand à mes frères allongées, chacun me narrait, chaque nuit un conte, c’était un monde magique qui m’émerveillait de leur langage de narrateurs qui était simple et nous entrainaient dans un monde imaginaire. A l’époque nous avions nous aussi une étable, mon frère aîné était fermier de bovins et ma mère s’en occupaient avec lui et l’aidait, ils leur arrivaient de sortir à l’aurore pour aider et assister une vache à mettre bat d’un veau. Votre conte est magique et magnifique, une légende à ne pas laisser moisir dans les étagères de l’oubli. Continuer d’écrire car l’écriture relate nos souvenirs enfouis dans la mémoire qui régénèrent et refleurissent et se font connaitre pour la future génération. J’ai beaucoup apprécié et heureux est celui qui a gardé son cœur d’enfant.
    Vous avez une belle plume.

    الرد
  2. إبراهيم يوسف

    د. شوقي يوسف

    أراهن.. أن د. شوقي سيهجر الطب أخيرا وينصرف إلى الكتابة
    وواثق أنني سأكسب الرهان

    هذه البذرة المؤصلة.. لا يصح
    إلا أن تثمر فاكهة لذيذة
    كالمانغا المصرية أو التفاح في العاقورة
    أو نبتة عطرية في حديقة مفتوحة بلا سياج
    ليستفيد المارة على الطريق
    من فتنة ألوانها وأريجها ينتشر في الجوار

    وما أصاب د. شوقي ..؟
    كان قد أصاب أخاه الدكتور أحمد حينما هجر الرياضيات
    وانصرف إلى الكتابة الأدبية
    ومشاكسة الآخرين من القراء والكتاب والسهرانين

    ونجا المهندس عادل الحاج حسن
    فلم يعرض عن الزراعة، لكي لا تذوي نباتات حديقته
    وتنال من مخيلته الخصبة في استنباط المواضيع والرؤى المتنوعة
    لكن؛ مع خبرته الزراعية ستنمو بذوره في وقت قياسي قصير
    وتتجاوز الطب والرياضيات وآلَوِيَّةِ الطيران.

    وهذه ميسون المهيوبة تطل علينا من الجزائر
    وتشهد أنني كنت على حق
    وهي تؤكد بوادر ما توقعتُه وراهنتُ عليه.

    كل عام وأنتم بخير

    الرد
    • د. أحمد شبيب الحاج دياب

      صديقي دكتور شوقي
      كلامك ساحر في وصف لحظات الطفولة الرائعة.
      أسلوبك الرائع يدخل السرور إلى القلوب أوكما نقول في شمسطار
      “كلامك بيبسط وبيفرج القلب”. ألف زهرة ووردة من صنين وألف تحية
      للطبيب والكاتب الرائع شوقي يوسف.
      أحمد شبيب الحاج دياب

      الرد

إرسال تعليق

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *

أبلغني عبر البريد عند كتابة تعليقات جديدة.