Absence!
Plus rien ne compte,
Sans ton sourire et ton fou rire et ses éclats
Rien ne me réchauffe que ton regard vert,
Qui amoureux, me dorlote et m’enveloppe
La vie est belle, quand tu étais là 
Elle est bien triste, que tu ne sois, plus là! 

Je compte les jours, 
L’absence est dure, pénible pour moi 
Mais, je supporte,  
Me rendant compte, 
Insupportable est ma douleur et ton absence 
Sans toi, plus rien, ne compte

Je compte les jours, les heures, 
Les minutes et les secondes 
Poussant mon cri, qui se brise 
Dans les bras du silence
Le temps passe, les jours défilent, entraînent les mois 
Plus personne, ne se rend pas compte 
De ce que j’endure 
Dure est la douleur, trop dure, pour moi 
Sais-tu mon comte, que dans ma vie beaucoup, tu comptes 
Mon cœur te pleure et parfois, te chante 
Ö! Toi mon Comte 
Sans toi, plus rien ne compte! 

Maissa Boutiche, Ain Bénian, Alger, Algérie